Crêpes sans gluten

Crêpes sans gluten

La Chandeleur était l’occasion d’échanger autour des différentes recettes de pâtes à crêpes.

Chacun a sa recette fétiche et y ajoute sa touche personnelle que ce soit dans la quantité d’oeufs, l’ajout ou non de farine de blé noir, de miel …

Lors de ces discussions enflammées, on m’a vanté les mérites des crêpes sans gluten : plus moêlleuses, moins cartonneuses…

Le sans gluten dans des crêpes bretonnes ? Mais ma curiosité l’a emporté sur le régionalisme.

Ce qui m’embête le plus dans le sans gluten c’est de devoir acheter des farines provenant de contrées lointaines à des prix au kilo relativement élevés. Mon côté locavore s’insurge. Paradoxalement à côté du sucre rapadura (origine Costa Rica), j’ai trouvé dans mon placard des restes de farine de coco, de maïs, et de riz (finalement, pour le côté “local” on repassera).
Je me console en utilisant des oeufs, du lait et du miel issus d’exploitations situées à moins de 30 km de chez moi…

Nous voilà donc partis pour une recette de crêpe sans gluten.

Verdict après la recette (genre je vais mettre une recette qui ne serait pas bonne…)


Imprimer la recette
Crêpes sans gluten
Portions
crêpes
Ingrédients
Portions
crêpes
Ingrédients
Instructions
  1. Mélanger ensemble la farine de riz, la fécule de maïs, le sucre et le sel.
  2. Ajouter le lait, puis les oeufs préalablement battus avec le miel. Incorporer le beurre fondu.
  3. Laisser reposer pendant 2 heures.
  4. Si besoin ajuster avec un peu de lait jusqu'à la consistance souhaitée. (j'ai ajouté 2 louches de lait).
  5. Pour la cuisson, si vous utilisez un billig, préchauffez le moins fort que pour des crêpes de froment (200-220° au lieu de 230-250°). Mélanger la pâte entre chaque crêpe car l'amidon a tendance à se déposer dans le fond du saladier.
  6. De plus, ces crêpes mettent plus de temps à cuire que celles au froment. Vu qu'il y a du beurre dans la pâte, graissez très peu voire pas du tout le billig ou la poêle à crêpe.

Cette recette est la seconde version des mes tests sans gluten. La première utilisait à poids égal de la farine de riz, de la farine de maïs et de la farine de coco. Ce fut un échec : pâte granuleuse et impossible à étaler. De plus, j’avais l’impression de manger une crêpe goût tortilla de maïs aromatisée à la noix de coco.

Cette seconde tentative fut beaucoup plus convaincante bien que la pâte soit plus difficile à étaler qu’une crêpe de froment. Il en résulte une crêpe plus épaisse.


La “dégustation” fut déroutante. En effet, cette crêpe a l’aspect, la couleur d’une crêpe de froment mais  n’a ni la texture ni le goût . C’est finalement difficilement comparable, ce serait comme essayé de départager du comté et du gruyère entre eux.
D’autre part, émotionnellement parlant, la crêpe de froment a ma préférence mais c’est un peu ma Madeleine de Proust (biais de perception quand tu nous tiens …).
En conclusion, c’est différent mais c’est bon et léger et sûrement plus digeste !

Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire